Imprimer

Le CESER lance une pétition pour former plus de médecins en Centre-Val-de-Loire dès la rentrée. Une pétition en ligne ICI demande la formation de 200 étudiants supplémentaires en région Centre-Val de Loire dès 2022-2023.

Ce mode de saisine par pétition existe pour la première fois en France au sein d’un Ceser. En voici le mode d’emploi : « Si une pétition est signée par au moins 4 000 signataires répartis sur l’ensemble du territoire régional, le mandataire unique de la pétition peut la soumettre au Président du CESER via un courrier lui transmettant le texte de la pétition et comportant des informations sur le nombre de signatures recueillies. Le Président transmet ensuite ce courrier au Bureau. Celui-ci apprécie la recevabilité de la pétition, notamment le caractère régional de son objet et peut décider d’auditionner le pétitionnaire pour étudier les suites à donner. »

L’accès aux soins de proximité et de première intention en Centre-Val de Loire est un sujet majeur pour les habitants de la région. La région Centre-Val de Loire a la plus faible démographie médicale de toute la France. Un assuré sur cinq n’a plus de médecin traitant et les décideurs politiques continuent de bricoler des solutions coûteuses, vaines et stériles. Dans de très nombreux territoires de la région, les municipalités installent des maisons médicales à grands frais qui restent souvent vides. Les communes se font concurrence pour récupérer des médecins, rémunèrent des cabinets de recrutement et subissent la surenchère des quelques candidats à l’installation. La seule solution opérante et utile est de former en région plus de généralistes. Or, la région Centre-Val de Loire est la seule qui n’a qu’un Centre Hospitalier Universitaire (CHU), celui de Tours, où sont formés les futurs praticiens.

Une pétition en ligne ICI demande la formation de 200 étudiants supplémentaires en région Centre-Val de Loire dès 2022-2023. Cette pétition est un succès et a obtenu déjà plus de 4000 signatures. Le Ceser Centre-Val de Loire va donc, après examen de la recevabilité de la pétition, sans doute oeuvrer pour qu’une deuxième faculté de médecine s’ouvre en région Centre-Val de Loire puisqu’il ne semble pas possible d’accueillir plus d’étudiants et d’internes en médecine au CHU de Tours…