Dernière Vidéo : le timelapse de la construction de la déchetterie de Saulnières ICI

La première rencontre du projet E&L2036 est reportée à septembre 2024, suite aux élections législatives 

Inscription et information via mail à contact@ecologie28.fr

Aujourd’hui, la France fait partie des principales puissances agricoles au monde, mais un point noir pourrait entacher cette réputation : les pesticides. En effet, bien que les méfaits sur la santé de ces produits soient prouvés, les agriculteurs ne se privent pas de les utiliser. C’est pourquoi, sur le marché, de nombreux fruits et légumes sont contaminés par des substances chimiques. En haut lieu, cela devient préoccupant, d’autant plus qu’une étude a été établi pour désigner les régions françaises les plus touchées par l’utilisation des pesticides.

Sensibiliser les consommateurs à privilégier les produits bio pourrait réduire l'impact des pesticides sur leur santé.

En 2023, l'association Solagro a révélé le nom des régions françaises les plus touchées par les pesticides, elle réitère son étude en 2024.

Les territoires les plus affectés par le traitement aux pesticides

C’est grâce à une étude de l’association toulousaine Solagro qu’on a une petite idée des régions où les agriculteurs utilisent le plus le traitement aux pesticides. En consultant les résultats de cette étude, on constate que le niveau d’utilisation des substances chimiques n’est pas le même selon les régions.

Les départements les plus touchés

En 2023, l’association Solagro avait déjà fait une étude sur les pesticides dans les fruits et les légumes. Les mauvais élèves de 2023 sont restés les mêmes cette année. Les départements de la Somme, de l’Aisne et de l’Eure-et-Loire faisaient déjà partie des départements les plus affectés par les pesticides. La raison pour laquelle ces départements sont si touchés par les pesticides est parce qu’elles ont très peu d’agriculture biologique et une réticence des agriculteurs, soutenus par leur organisation syndicale majoritaire, de les limiter voire supprimer.

Les produits les plus contaminés en France

Néanmoins certains produits sont moins traités en pesticides que d’autres. Parmi les aliments les plus traités, on retrouve la pomme de terre, les pommes, la vigne et les pêches. Or, il se trouve que les pommes de terre et les pommes figurent parmi les produits les plus consommés par les Français. Il est donc important de sensibiliser les consommateurs sur la qualité des produits et de les inciter à se tourner vers les produits bio dans les départements concernés : le local peut y être dangereux.

Les pesticides, contre les produits agricoles ?

La France est l’un des principaux producteurs agricoles en Europe, ce qui fait de l’agriculture un des poumons économiques du pays avec des exportations parmi les plus importantes au monde. Toutefois, la qualité de nos produits est mise à mal par l’utilisation des pesticides. Selon le dernier rapport de l’Autorité Européenne de la Sécurité Alimentaire, 45% de nos fruits et légumes sont contaminés par les substances chimiques. Si l’agriculture biologique constitue une alternative, elle n’est cependant pas accessible à tous à cause de son prix.

Le produit agricole le plus contaminé à l'étranger

Produit agricole contaminé par les pesticides ? On pense à la fraise est le fruit le plus cité, les scandales créés par la fraise espagnole sont dans toutes les mémoires. Cependant, ce n’est pas ce fruit qui est en tête des produits les plus contaminés par les pesticides : pour l’ONG américaine Environmental Working Group (EWG), la palme d’or revient à ….. l’épinard. Qui l'eut cru ?

Une utilisation régulée

L’utilisation des pesticides est toujours autorisée en France. Ces produits phytosanitaires aident à protéger les produits agricoles de différentes menaces à l’instar des insectes. Si leur utilisation demeure légale, il existe cependant des taux de tolérance. Autrement dit, les traces de pesticides dans un aliment ne doivent pas dépasser un certain niveau sinon le produit présente des risques pour la santé.

Il serait peut-être temps de protéger la santé des français et de sanctionner les producteurs dont les fruits et les légumes dépasseraient le taux de pesticides toléré et qui polluent aussi la nappe phréatique.