En plus des thématiques clés, nos propositions pour le département

UNE AGRICULTURE RESPONSABLE - UNE ÉCONOMIE INNOVANTE DANS LA TRANSITION ÉCOLOGIQUEJEUNES SALARIÉS  - DES MOBILITÉS REPENSÉES  -  SAUVEGARDER NOTRE PATRIMOINE  -  DES SOINS MÉDICAUX POUR TOUS

 

UNE AGRICULTURE RESPONSABLE


La transformation nécessaire pour aider nos producteurs et nos concitoyens ne peut pas s’opérer sans idées nouvelles. Nous soutenons, partout dans le département, ceux qui sont déjà dans l’action : maraîchers, agriculteurs, céréaliers convertis ou en conversion à la culture biologique.

Nous porterons un projet de Crédit-Impôt Agro-Hydro-Foresterie, sans perte pour nos agriculteurs, qui visera à implanter des haies pour protéger les cultures de l’aéroévaporation, fixer les sols, aider la biodiversité et réduire les apports chimiques.

Nous mettrons en place les infrastructures pour encourager la production de lin, dont les bienfaits nutritifs et de prévention anti-cancéreux ont été démontrés scientifiquement.

Enfin, nous aiderons à organiser les débouchés (cantines, restaurants, commerces, marchés) pour les productions éco-responsables, afin de relier les campagnes aux villes et favoriser l’autonomie alimentaire et artisanale.  Haut de page


UNE ÉCONOMIE INNOVANTE DANS LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE


Notre département doit créer des emplois industriels et de services, pour ses habitants et les nouveaux venus toujours plus nombreux à quitter l’Ile-de-France.

Il doit accueillir les entreprises dans des zones économiques responsables socialement et écologiquement. Il doit mettre l’innovation et les outils numériques au service de tous et de la transition.

Le télétravail, largement répandu depuis quelques mois, démontre qu’on peut améliorer les conditions de vie et diminuer largement l’impact sanitaire des transports. Nous agirons pour que le plan de relance comprenne des contreparties sociales et environnementales.

Nous soutiendrons nos élus des territoires afin qu’ils mettent en oeuvre les mesures de transformation écologique et de reconquête des friches industrielles.   Haut de page

 

JEUNES SALARIÉS


Les jeunes paient un lourd tribut à la crise : étudiant, stagiaire, alternant, intérimaire. Beaucoup connaissent la précarité et la débrouille. Les contrats de chantier, les stages, les études, les mènent d’un endroit à l’autre.

Colocations, locations meublées et résidences pour jeunes travailleurs restent rares et coûteuses. Nous proposons de créer un réseau (départemental/régional/national) de lieux d’habitation dédiés à ces jeunes et moins jeunes précarisés à cause des contrats à durée déterminée.   Haut de page

 

DES MOBILITÉS REPENSÉES


Resserrer les liens entre ville et campagne oblige aussi à repenser les mobilités. Les réseaux de transports publics ne peuvent concurrencer l’automobile individuelle que s’ils sont réguliers et souples.

Les voies ferrées - intérieures et vers les départements limitrophes - seront réhabilitées. La pratique du vélo, alternative à la voiture, doit se développer partout où il est possible de rouler en toute sécurité sur les derniers kilomètres pour les trajets domicile-travail, domicile-école ou dans le cadre des loisirs.   Haut de page


SAUVEGARDER NOTRE PATRIMOINE


La mise en valeur du maillage de moulins, châteaux, gentilhommières, basiliques et autres églises, tous tournés vers la cathédrale de Chartres, devra être recomposée, grâce à des circuits mieux balisés de pistes cyclables.

Et parcourir la Beauce dans des odeurs d’herbe et de fleurs serait infiniment plus attrayant que dans la pestilence des engrais chimiques ! Les sites naturels retrouveraient ainsi leur aspect et leur bio-diversité originelle : haies et arbres qui freineraient les vents seraient favorables à l’éclosion d’une vie qui a depuis longtemps disparu.

Dans nos campagnes et villages, nos vannages, lavoirs et berges seront protégés, afin de faire perdurer nos écosystèmes et de préserver notre tourisme vert.   Haut de page

 

EDUCATION ET CULTURE POUR TISSER LES LIENS SOCIAUX


L’école est souvent le seul point de vie dans les communes rurales, nous nous battrons aux côtés des élus locaux pour la maintenir et l’entretenir.

Aujourd’hui, les acteurs de la culture sont menacés par la crise sanitaire, il importe de réfléchir à leur présence jusque dans le plus petit village ; ouvrir des théâtres et des ateliers de création et d’exposition rapprocherait à coup sûr les citoyens.   Haut de page

 

DES SOINS MÉDICAUX POUR TOUS

  
Notre population vieillit alors que le risque de voir notre département se transformer en désert médical est important. Nous nous engageons à oeuvrer dans le sens du regain, notamment par un maillage des maisons de santé et le développement de la télémédecine.     Haut de page