Dernière Vidéo : le timelapse de la construction de la déchetterie de Saulnières ICI

La première rencontre du projet E&L2036 est reportée à septembre 2024, suite aux élections législatives 

Inscription et information via mail à contact@ecologie28.fr


Le règne des médiocres

Edito du 17 juillet 2024

 

Le 7 juillet la mobilisation du Front Républicain, c'est à dire tout sauf le RN, a permis d'empêcher que le gouvernement lui soit confié. C'est heureux car dès le 8 juillet le RN a jeté ses nouveaux habits de respectabilité en prenant la tête, au Parlement Européen, d'un groupe parlementaire regroupant les amis et agents de la Russie et des partis autoritaires anti-libéraux, contre le droit des femmes et des minorités sexuelles. Chassez le naturel, il revient au galop.

La victoire relative du Nouveau Front Populaire (NFP) l'obligeait à proposer rapidement un nom de Premier Ministre, un gouvernement et une première série de mesures répondant à l'attente de nos concitoyens (abrogation de la réforme des salaires, minima sociaux, arrêt des projets autoroutiers...) sans attenter au bon fonctionnement de l'économie. La voie est étroite mais réalisable. Effrayés par l'idée de gouverner, donc de devoir choisir des solutions dans un contexte économique difficile, une partie du NPF refuse d'aller au gouvernement, bien sûr en le cachant derrière un discours radical pour tromper ses électeurs (mais à les prendre pour des c... le retour de bâton pourrait être terrible). Mais si vous ne vouliez pas gouverner, il fallait rester chez soi, il est vrai que le statut d'un député est agréable et mérite bien les mensonges des campagnes électorales...

Les français sont abasourdis et écœurés par ce spectacle.

  • S'ils avaient voté RN, ils ont assisté à ses rétropédalages successifs sur son programme (en une semaine ils sont passés de la retraite à 60 ans à 66 ans pour certains !).
  • S'ils avaient voté NFP, ils ont assisté à une bataille d'égo qui cache mal l'impréparation et le vide programmatique au delà de quelques slogans.
  • Au final le seul qui se frotte les mains est E. Macron : il pourra nommer un gouvernement mou et sans majorité et dans un an rafler la mise avec une nouvelle dissolution ou l'abstention atteindra des sommets.

Bravo les artistes de la politique ! Et qui peut encore faire confiance aux médiocres qui prétendent nous représenter ?

Pour autant nous ne nous décourageons pas car nous savons que jour après jour le dérèglement climatique est en œuvre et qu'il faut agir. Si ce n'est pas possible au niveau national c'est possible au niveau local. Alors faisons le.

 


Législatives : éviter le pire et agir enfin pour le climat

Edito du 24 juin 2024

 

A quelques jours du premier tour on se dirige vers de nombreuses triangulaires entre les trois blocs principaux, le RN en tête, le Front Populaire en embuscade mais distancé, Renaissance + LR qui forment un bloc de fait, même si officiellement ils ne sont pas alliés.

Une majorité absolue pour le RN et ses alliés de pacotilles (les traites à LR, ils forment l’alliance de la carpe et du lapin, les uns pour la retraite à 65 ans les autres à 60 ans puis maintenant 62 ans en attendant le prochain rétropédalage) serait une catastrophe tant pour l’économie que pour le climat - cette alliance étant clairement climato-sceptique - que pour les équilibres européens et mondiaux avec des pro-russes au gouvernement.


Réchauffement climatique, patinoire à Dreux pour faire comme les rois du pétrole !

Edito du 31 mai 2024

 

En cette année olympique, passant outre l’hypothèse farfelue d’un dérèglement climatique, à Dreux, « ville royale », le roi et ses ministres, tiendront pour une fois leur promesse. Promesse mégalomane de patinoire, qui durait déjà sous l'Ancien Régime de Sir Gérard Hamel.


 8 mai 2024 : leçons de l'histoire, devoir de mémoire 

 Edito du 8 mai 202 4

8 mai 1945 capitulation de l’Allemagne nazi, il faudra attendre le 15 août pour que le Japon capitule à son tour, après l’explosion des bombes atomiques d’Hiroshima et Nagasaki. Les leçons de ce conflit reste d’actualité.

 

Plus de 60 millions de personnes ont péri dans ce conflit. Entre 23 et 27 millions de morts pour la seule Union Soviétique, de 10 à 20 millions minimum pour la Chine (le conflit y avait commencé dès 1937). Les civils ont payé un plus lourd tribut que les militaires (pour la France sur les 567 000 morts direct recensés seuls 217 600 étaient des militaires dont une bonne partie des troupes « coloniales », il est bon en ce jour du souvenir de rappeler le prix du sang payé par les « colonies »).


L'Industrie face au défi climatique

édito du 7 avril 2024

(document préparé pour la réunion Défi Climatique du 7 avril 2024 à Hanches, intervention qui n'a pu avoir lieu)

L'Industrie, avec l'invention de la machine à vapeur par James Watt au XVIIIième siècle puis l'exploitation des ressources carbonées - charbon, pétrole, est à l'origine du réchauffement climatique qui a pris l'ampleur que nous connaissons. Pour autant peut-elle être l'apporteur de solution pour résoudre la crise climatique ?


édito du 15 mars 2024

Il est interdit d'interdire, ce vieux slogan de mai 68 est plus que jamais d'actualité face à la montée de l'intolérance sous toutes les formes.

L'abêtissement,sous l'influence des algorithmes des réseaux sociaux, des boucles de mails de gens qui pensent la même chose - donc qui ne pensent rien - , amène à un manque de compréhension des valeurs fondamentales. Valeurs fondamentales de la République mais aussi de la civilisation que sont la liberté de penser, la tolérance, la laïcité... L'interdiction des idées et personnes devient une norme pour les fanatiques de la pensée unique qui d'ailleurs est devenue multiple, chaque clan, sous-clan restant bloquer dans son imaginaire. Les inquisiteurs sont partout.

 

L'Agriculture marche sur la tête

édito du 10 février 2024

Après deux semaines et demie de manifestations et de blocages par les agriculteurs et agricultrices en France, c’est l’heure du bilan.

Face à la mobilisation d’un mouvement composite exprimant pourtant la colère de tout un secteur, la réponse politique du gouvernement a été de céder aux revendications de certaines parties, notamment en matière d’écologie : le macronisme, nouvelle variant de la Droite ringarde, ignore l’écologie, tant pis pour nous, nos enfants, la planète et fait semblant de ne pas voir que les rémunérations des exploitants agricoles sont au centre de la colère

Page 1 sur 4