Jeudi 1er février 2024, le ministre de l’Agriculture a annoncé la mise en pause du plan Écophyto II +, qui visait à « réduire les usages de produits phytopharmaceutiques de 50 % d’ici 2025 ». Cette décision visait à satisfaire les demandes d’une partie des agriculteurs qui en sont pourtant les principales victimes, ci-dessous notre dossier.

Élections à Gasville-Oisème
3 marronniers tués à Chartres
Hommage à Manouchian

(Message de l'association Canopée)

Nous avons une occasion historique de sauver nos forêts françaises. Des députés de 8 partis politiques différents ont rédigé des propositions de loi pour améliorer la politique forestière et encadrer enfin les coupes rases.
 

Mais les lobbies de la filière forêt-bois essayent de saboter ces initiatives : nous avons besoin de vous pour faire entendre la voix citoyenne.

Dans la foulée de l'année 2023, le mois de janvier 2024 a été le plus chaud jamais enregistré dans le monde, avec une vague de chaleur en Amérique du Sud, qui a provoqué des températures record, des méga-feux en Colombie et au Chili, des dizaines de morts dans la région de Valparaiso (Chili).

Nous sommes un mouvement, d'habitant·es des villes et des campagnes, d'écologistes et de paysan·nes, installé·es ou en installation. Nous refusons la polarisation que certains essaient de susciter entre ces mondes. Nous avons fait de la défense de la terre et de l'eau notre point d'entrée et d'ancrage. Ce sont les outils de travail des paysans et des milieux nourriciers....

LA BIODIVERSITÉ SACRIFIÉE SUR L’AUTEL DE LA CRISE AGRICOLE

Le Premier Ministre a annoncé plusieurs mesures d’urgence destinées à calmer la colère des agriculteurs français.
Une partie d’entre elles ne vise qu’à affaiblir les réglementations environnementales en faveur de la préservation de la biodiversité, pourtant aucunement responsables de la détresse paysanne, en revenant sur les rares avancées écologiques dans le secteur agricole sous la pression de l’agro-industrie.