Quatre-vingts associations, collectifs et syndicats réclament mardi 20 septembre, dans une tribune publiée sur le site de franceinfo, "une sortie totale des pesticides de synthèse d'ici cinq ans". Elles exigent une transition agricole vers un modèle plus résilient afin de sauvegarder la santé collective, celle des générations futures ainsi que la biodiversité, "parce que nous ne pourrons pas dire à nos enfants que nous ne savions pas". Face à des données scientifiques "suffisamment avancées", les organisations signataires demandent aux décideurs d’appliquer le principe de précaution et d'agir immédiatement. "L’Etat Français ne peut plus ignorer les données scientifiques, ni renier perpétuellement ses engagements."

"Parce que nous ne pourrons pas dire à nos enfants que nous ne savions pas, mesdames et messieurs les élus, saisissez-vous du sujet et soyez au rendez-vous !", ajoutent les organisations.

La société Vert Marine a décidé, lundi 5 septembre, de fermer une trentaine de piscines dont elle avait la gestion en DSP (Délégation de Service Public) au motif de la hausse des prix de l’énergie. En Eure-et-Loir les centre Illiade (Auneau Bleury Saint Symphorien) et Aquaval (Nogent le Rotrou) sont concernés.

Quand la mauvaise gestion, la recherche du profit, l'aveuglement politique et le manque d'anticipation de la crise énergétique se mêlent, les usagers et les élus payent la note.

 

Eure et Loir Nature fête ses 30 ans le 25 septembre

Dimanche 25 septembre 2022 – de 10 h à 17h

Maison de la Nature 9 rue de Chavannes – Morancez

 

Pour connaitre le programme cliquer ici

 

La climatologue Valérie Masson-Delmotte, présidente du groupe 1 du GIEC, le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat et membre du Haut Conseil pour le climat, un organisme indépendant chargé d'évaluer la politique climatique française, a détaillé et rendu public le contenu de sa leçon de climatologie donnée aux ministres lors du séminaire gouvernemental consacré à l’écologie qui s’est tenu à l’Elysée ce mercredi 31 août 2022.

Elle a été claire : “La France n’est pas prête aux événements actuels et d’autant plus ceux à venir.” Après l’été caniculaire et les multiples vagues de chaleur que l’Hexagone a connues, les précipitations extrêmes, le constat ne fait aucun doute.

 

Les ENR sont les plus compétitives des énergies

L’évaluation économique de la mutation vers les ENR, et de l’abandon des énergies polluantes y compris le nucléaire est un sujet majeur pour piloter la transition énergétique.

Les dernières modélisations, publiée dans la revue Energy & Environmental Science, réalisées par le chercheur Mark Jacobson, professeur et directeur du programme Énergie et Atmosphère de l’université de Stanford (Californie, États-Unis), montrent que dans 145 pays, la transition vers une énergie reposant entièrement sur l’éolien, l’hydraulique, le solaire et le stockage serait rentable en six ans, et coûterait même moins cher à terme que de conserver les systèmes énergétiques actuels.